France : les services publics encouragés à utiliser des open-source

France : les services publics encouragés à utiliser des open-source

A l’instant T, les administrations françaises utilise encore en grande majorité des outils de Microsoft, en particulier Office et Sharepoint. Mais pour mieux travailler, elles ont été invitées vers la migration open-source.

Microsoft semble indétrônable sur le secteur public. En 2013, « le ministère de la Défense a reconduit pour quatre années supplémentaires un contrat signé en 2009 avec le géant américain (…) et qu’en 2014, les ministères du Travail, de la Santé et de la Jeunesse et des sports ont conclu avec Microsoft Irlande un contrat de plus de 11 millions d’euros pour un « maintien en condition opérationnelle des systèmes informatiques exploitant des produits de la société Microsoft » », nous cite generation-nt.com.

Sous l’emprise de Microsoft, les services d’administrations françaises ont du mal à reculer. Mais à l’image de la Gendarmerie national, passé sous Linux, ont peut dire que ce n’est pas impossible mais juste difficile. Le parlement européen a donc appelé « au remplacement systématique des logiciels propriétaires par des logiciels ouverts contrôlables et vérifiables dans toutes les institutions de l’Union, à l’introduction d’un critère de sélection open-source obligatoire dans toutes les procédures de passation de marchés dans le domaine des TIC à l’avenir, et à la mise à disposition rapide d’outils de cryptage ». L’amendement CL393 de la loi de 2016 stipule également ceci : « les services de l’État, les administrations, les établissements publics et les entreprises du secteur public, les collectivités territoriales et leurs établissements publics encouragent l’utilisation des logiciels libres et des formats ouverts lors du développement, de l’achat ou de l’utilisation d’un système informatique ».

La France, mais aussi les autres

Pour les pays en voie de développement également, beaucoup recommandent la migration sur des systèmes open-source. Toujours pour les mêmes raisons : efficacité et économie.

(Source)

Jeune étudiant en réseaux et télécommunications, je gère actuellement plusieurs blogs en ligne.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *